top of page
blog, marie yelahiah, ma vie de médium, auteur, spiritualité, médiumnité, développement personnel, guidance, contact avec les défunts, contact avec les anges gardiens, poésie, énergéticienne, magique, petite sorcière, gentille sorcière, ange

Quand le quotidien devient

magique...

Ma vie de médium

witch-1456313_1280.png
  • Photo du rédacteurMarieYelahiah

Stress chronique : définition et remèdes naturels

De ma petite enfance jusqu'à mes 20 ans, j'ai subi les impacts quotidien du stress dans mon corps et dans ma psyché. C'est en découvrant les bienfaits du magnétisme, de l'homéopathie, de la méditation guidée et des fleurs de Bach que je vais vivre un grand soulagement et enfin savoir gérer le stress durablement ! Aujourd'hui, en tant que thérapeute holistique et énergétique depuis bientôt 10 ans, je continue de me passionner pour les remèdes du corps et de l'esprit. Je te livre ici des principes que je considère comme essentiels à propos de la gestion du stress.



Quelle est la définition du stress ?


Le stress est une réaction d'alarme du corps qui réagit face à une situation qu'il ressent comme bouleversante ou dangereuse. Le stress se manifeste par des symptômes physiques, émotionnels et mentaux. Son but n'est pas destructeur puisque cet état apparait dans l'objectif de déclencher une réaction la plus adaptée possible à la situation. Alors, pourquoi nous gêne t-il autant ?



Quelle est la différence entre le stress aigu et le stress chronique ?


Êtes-vous en proie à un stress aigu ou un stress chronique ? La différence est simple et explique pourquoi l'un vous paralyse plus que l'autre ! Le stress aigu survient suite à un élément déclencheur précis (par exemple : le stress avant de passer un oral). Ce stress, comme dit plus haut, prouve que votre corps se prépare à affronter une nouvelle situation. Bonne nouvelle : ce stress est normal ! Le stress chronique, lui, s'installe quand vous ressentez un état de stress de plus en plus souvent. Il apparait quand un grand stress n'a pas su être géré dans le passé et empêche alors de réagir de façon efficace par la suite car les mécanismes d'adaptation de l'individu sont devenus inadéquats. Le stress chronique est considéré comme pathologique et fait parti des maux en pleine expansion depuis le XXIè siècle.



Quels sont les symptômes du stress chronique ?


Voici quelques uns des nombreux symptômes du stress chronique :

  • physiques : eczéma, douleurs, fibromyalgie, hypertension, asthme, infection, trouble de l'appétit, nausées, maux de ventre, ulcères, migraines, vertiges...

  • émotionnels : anxiété, irritabilité, angoisses, insomnies, baisse de libido, dépression, manque de goût et d'envie, névroses, T.O.C, phobies...

  • mentaux : trouble de la mémoire, indécision, rumination, déficit de l'attention

  • comportementaux : addictions...

Enfin, si ce stress chronique persiste pendant trop d'années, il mènera à une phase d'épuisement : le burn-out.





Comment l'alimentation peut prévenir et favoriser la diminution du stress ?


Le stress a tendance à acidifier notre corps le rendant alors sensible à divers maux et maladies. Retrouver un équilibre acido-basique dans son alimentation, c'est s'éviter tout un tas de désagréments, soulager la nervosité, les tensions et des symptômes variés comme des douleurs. En outre, votre alimentation a une action déterminante sur votre flore intestinale. Cette dernière a une action directe sur votre système nerveux. Sa bonne qualité peut donc vous éviter de l'angoisse, de l'anxiété, des boules au ventre, du stress, des ballonnements et autres soucis digestifs et psychiques. Enfin, certains aliments favorisent un bon fonctionnement du système nerveux ainsi que de nos hormones comme la dopamine et la sérotonine, hormones du bonheur et de la relaxation. Comment faire pour adapter notre alimentation ?


  • Limitez les aliments suivants : sel, sucreries, céréales raffinées, excès de viande et laitages (vache ++), excitants (café, thé, alcool, etc.)

  • Favorisez : fruits et légumes frais, céréales complètes (dont riz complet ou semi-complet, quinoa, sarrasin...), légumineuses (pois, lentilles, haricots secs, etc.)

  • Favorisez un bon apport en glutamine : oléagineux comme les noix du brésil, les amandes, les noisettes ou encore le soja

  • Favorisez un bon apport en probiotiques : achetez ou faites votre propre kéfir, buvez du kombucha, mangez du skyr bio (les produits fermentés sont souvent riches en probiotiques)

  • A la viande rouge et autre charcuterie, préférez : les protéines issues de viande blanche, du poisson, des laits végétaux ou des oeufs. Pensez également au soja, tempeh etc.

  • Favorisez les omégas 3 pour aider au bon fonctionnement du système nerveux : graines de lin, graines de chanvre, huile de noix, noix, huile de lin, huile de chanvre, petits poissons ou poissons gras, algues

  • Ajoutez des aliments "booster" comme l'ail, le curcuma, les algues (spiruline +), le thé vert (en particulier matcha), les fruits rouges...

  • Consommez des aliments riches en magnésium : banane (dont séchée ++), graines de lin, sésame, datte, figue, abricot sec, avocat, épinards, chocolat noir 70%, etc.

  • Bannir les drogues, si possible arrêter le tabac


En quoi pratiquer une activité physique régulière agit favorablement sur le stress ?


Faites une activité physique régulière de 30min par jour (par ex : 30min de marche vous permettant de transpirer) ou bien d'une durée d'au moins 1h, 3 fois par semaine. Cette condition est indispensable pour réduire le stress durablement. Choisissez un sport qui vous détend et vous fait plaisir. Attention, à proscrire ici : le sport intensif ! En effet, le sport intensif stresse l'organisme...


L'activité physique va vous permettre d'évacuer les toxines, de libérer des endorphines propices à la détente ainsi que de favoriser un bon équilibre du taux de cortisol (hormone du stress).



Comment prendre soin de son sommeil pour diminuer le stress ?


Ces 3 conseils de base peuvent vous aider à réguler votre endormissement et un bon sommeil réparateur, rien de tel pour soulager le stress.

  • Respectez les cycles de sommeil en étant à l'écoute du "petit train dodo" quand il se fait sentir...

  • Evitez les écrans le soir, privilégier les livres et les éclairages légers.

  • Aérez la chambre la journée, conserver une température pas trop chaude dans la pièce et laisser une légère ouverture de vos volets pour être réveillés par la lumière du petit matin.

Vous avez des problèmes de sommeil plus importants ? Pour plus d'informations, vous pouvez lire mon article sur le sommeil.



Quelles sont les techniques de relaxation qui aident à gérer le stress ?


Optez pour une technique de relaxation (au choix parmi la liste ci-dessous) et pratiquez-la régulièrement pour avoir des effets optimaux.

  • respiration abdominale

  • yoga

  • méditation de pleine conscience (à pratiquer tous les jours au moins 20min)

  • cohérence cardiaque (3x15 minutes par jour)

  • qi qong, tai chi

  • EFT

  • sophrologie, hypnose/auto-hypnose

La psychothérapie, la musique, l'art-thérapie, l'écriture peuvent aussi aider à diminuer le stress.





Fleurs de Bach et homéopathie à la rescousse d'un stress ponctuel ?


Face à un stress aigu et particulièrement ponctuel comme avant un oral ou un examen, vous pouvez opter pour les fleurs de Bach "Rescue" et en prendre quelques gouttes avant (voire pendant) l'événement qui vous stresse. Disponible également en granules sans alcool. Ce remède sera à garder sous le coude et dépannera également lors de tout choc physique ou moral (y compris accident, bouleversement etc.).


Vous pouvez aussi anticiper et faire une cure à base d'homéopathie Gelsemium 9ch pendant 1 mois avant la date de votre examen (en particulier si vous avez le trac).


Les 2 remèdes peuvent s'associer.



Quel type de nutrithérapie pour soulager le stress chronique ?


Si le stress se développe, c'est parce que le système nerveux n'apporte plus une réponse adéquate (perturbation des neuro-médiateurs, augmentation du cortisol favorisant la neuro-inflammation, chute de la dopamine et de la sérotonine...). Il y a un trouble physique concret que l'on peut venir résorber grâce aux apports en nutrithérapie qui suivent, le but ici étant de nourrir le corps là où il a peut-être eu des faiblesses voire des carences. Attention toutefois, si vous présentez une disposition ou pathologie particulière, si vous êtes déjà sous traitement médical ou si vous êtes enceinte ou allaitante, s'il s'agit d'un enfant ou adolescent, demandez impérativement l'avis d'un praticien !


  • Si votre stress est modéré et récent (par exemple : pas plus de 6 mois) :

Faire une cure à base de magnésium, vitamines B et zinc.



  • Si vous êtes adulte, votre stress est chronique (tendance à dater de plus de 6 mois) :

Faire une cure à base de magnésium, vitamines B et zinc + faire des apports de glutamine et de probiotiques (Lactobacille Rhamnosus ++).


Idéalement, rajouter des apports sous formes de cures en terme d'acides aminés, vitamines, oligo-éléments et autres aliments favorisant la micro-circulation sanguine cérébrale comme le gingko biloba (contre-indiqué aux femmes enceintes et allaitantes ou aux personnes sous prise d'anticoagulants).





Face à un stress chronique, quel remède naturel à base de plante puis-je choisir ?


Pour soulager la gêne occasionnée par un stress chronique, vous pouvez ajouter à la nutrithérapie le choix d'une cure de plantes sédatives OU adaptogènes. Voici une liste ci-dessous pour que vous puissiez sélectionner LE remède qui vous correspond le mieux.



Si vous avez des problèmes pour gérer votre stress et faire face aux changements, vous avez plutôt besoin d'une plante dite "adaptogène" qui vous redonne l'énergie et l'équilibre nécessaires pour vous adapter :


  • Aschwaganda : pour les personnes qui ont besoin d'énergie ET de calme ; pour tout âge ; fatigue AVEC agitation, insomnie ou hyperactivité. Déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes, en cas d'un excès de fer ou si dysthyroïdie.

  • Eleutérocoque : pour les 15-35 ans, stress des étudiants ou des sportifs ; personnes subissant le jet-lag ; jeune avec faiblesse immunitaire ou fatigue. Déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez l'enfant de moins de 12 ans. Faire une cure de 6 semaines car les résultats se font sentir avec douceur dans le temps. Faire une pause après les 6 semaines.

  • Ginseng : pour les 45-65 ans, adulte mûr fatigué ; convalescence ; troubles sexuels ; vieillissement ; déclin cognitif... Attention, le ginseng n'est pas sans danger. Ainsi, sauf exception, il est complètement contre-indiqué pour les enfants, pendant la grossesse ou l'allaitement, les personnes ayant un cancer hormono-dépendant, les hypertendus (à éviter en cas de maladies cardio-vasculaires) et les insomniaques ; éviter de prendre le ginseng le soir. Prendre pendant 3 semaines MAX puis faire une pause de 3 semaines. Si vous souhaitez refaire une cure, demandez l'avis d'un praticien. Vérifier les contre-indications auprès de votre médecin ou pharmacien si vous prenez un traitement médical.

  • Rhodiola : adulte d'environ 30-50 ans, surmenés ; prévention du burn-out ; convalescence ; éventuelle faiblesse immunitaire ; pression au travail. Déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants


Attention, ces plantes sont des toniques et ne doivent pas être utilisées régulièrement (cure de 3 semaines, puis faire une pause). Si vous les consommez tout le temps, elles épuiseront l'organisme !




Si vous avez plutôt du stress avec des angoisses voire des palpitations, de l'anxiété, des troubles du sommeil ainsi que beaucoup d'émotivité, vous avez plutôt besoin d'une plante dite "sédative" qui vous relaxe :


  • Aubépine : palpitations cardiaques ; gestion des émotions difficiles ; anxiété ; stress Déconseillé aux personnes qui sont sous digitaliques

  • Mélisse : troubles digestifs ; crampes et spasmes intestinaux ; besoin d'être apaisé et relaxé ; troubles de l'endormissement et de la qualité du sommeil ; stress

  • Valériane : palpitations cardiaques ; asthme nerveux ; troubles de l'endormissement ; hypersensibilité psychique et sensorielle ; agitation ; stress. Déconseillé pendant la grossesse

  • Passiflore : angoisse ; troubles du sommeil et de l'endormissement ; anxiété ; tension musculaire ; tension nerveuse physique et mentale ; maux de tête ; crampes ; toux nerveuse ; nervosité et colère chez l'enfant ; stress. A éviter chez les femmes enceintes ou allaitantes

  • Griffonia Simplicifolia : anxiété ; nervosité ; stress ; troubles de l'humeur (retrouver sa bonne humeur) ; troubles du sommeil. Déconseillé aux femmes enceintes et allaitante ainsi qu'aux personnes sous anti-dépresseurs

  • Macérats de figuier + olivier + tilleul : anxiété ; angoisse ; stress ; adaptation au stress ; nervosité ; personne à bout de nerfs cherchant à se détendre



Je t'aide pour aller plus loin :


Le stress, il est important de mieux le comprendre avant de vouloir l'éradiquer. Plutôt que de lutter, accueillir son stress comme un ami nous permet alors de réaliser qu'il est tel un panneau indicateur de ce qui se révèle être important à nos yeux. Accepter, respirer amplement et se redresser lors d'un coup de stress sont les premiers remèdes à utiliser. En outre, tout stress peut révéler un terrain énergétique en disharmonie amenant certains de nos organes à tourner en sous-régime de yin, de yang, de qi, etc.


En tant que thérapeute énergéticienne et holistique, je t'aide à mieux gérer ton stress via des consultations individuelles pour relancer ton énergie vitale, équilibrer ton émotivité et vider tout trop plein lié à des événements bouleversants. Je suis également formée ainsi qu'à ton écoute pour te guider dans le choix personnalisé de cures naturelles adaptées et qualitatives. Tu peux me contacter gratuitement pour savoir quels sont les produits que je préfère utiliser dans ma vie personnelle et professionnelle : http://www.marieyelahiah.fr/contact

Comments


bottom of page