Marie Yelahiah

Marie Yelahiah

Suivre le courant

 

Dans notre voiture, nous roulons vers l'inconnu. Les paysages défilent, le ciel bleu et les maisons, les crêtes des montagnes, le bitume puis le coucher de soleil, la nuit, les éoliennes qui tournent, leurs grands bras dansant avec le vent...

 

Au détour des ruelles, nous marchons à l'instinct. Les cartes sont restées dans la boîte à gants de l'automobile. 

 

Pendant cette halte au-delà des frontières connues, seul le GPS du coeur compte.

 

Près d'une rivière, au bord des plages ou des restes de neige, nous nous arrêtons...

 

 

30571480_10216523910109972_755662885114228008_n.jpg 

Je réapprends à suivre le courant sans trop me poser de questions. L'imprévu devient notre bel ami. Il nous réserve des surprises en temps et en heure. Il doit certainement y avoir un chef d'orchestre dissimulé quelque part, qui nous épie, nous suit à la trace pour faire preuve d'autant d'art dans le détail. La vie devient une véritable oeuvre, une aventure aux mille saveurs que l'on a hâte de découvrir et goûter sans se lasser. 

 

Quand je cesse de contrôler, la marée qui va et vient dépose des trésors sur le sable. Je n'ai plus besoin de planifier, je peux juste vivre sans savoir exactement quelle aventure se joue demain. Quand j'arrête de penser et d'envisager, la route s'étale sous mes pieds si facilement. 

 

 

desert-2340326_960_720.jpg

 

 

A Pierre, Marie et Lucile



17/04/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres