Quand le quotidien devient

magique...

Ma vie de médium

  • MarieYelahiah

Tourne, le pendule...

Les boules de Noël décorent les sapins et les lumières brillent dans les rues. Alors que la magie s'empare de l'hiver, l'approche du Nouvel An se fait sentir. Mon amoureux de l'époque tourne en rond et boude... Pour cause, je préfère faire le réveillon avec mes copines Samantha et Julie (tous les prénoms ont été changés) mais lui souhaite faire la fête avec son groupe d'amis pour le 31 avec qui je n'ai pas beaucoup d'atomes crochus. Je plaide en ma faveur mais rien à faire, le désaccord est là : nous n'avons pas les mêmes envies.


"Quoi ?! On ne va pas faire le nouvel an séparé l'un de l'autre, quand même ? On est en couple !" me clame t-il.


Ce à quoi je réponds :


"C'est pas grave, ce n'est qu'une soirée, c'est le nouvel an, ce n'est pas si important. On se voit quasi tous les jours !"


Il ronchonne.





Je pèse le pour, le contre... Quelle est la soirée où je vais le plus m'amuser ? Peut-être que je peux faire un effort ? Mes anges me répondent clairement :


"Va avec tes copines !"


Ben oui... c'est bien ce que je ressens au fond... Mon petit coeur a fait son choix, lui ! Mais pas ma tête... Pour elle, c'est plus compliqué. Oui, non ? Le réveillon au bar avec les filles, avec "mes super nanas" ? Le réveillon dans la maison avec tous ses amis à lui et sa meilleure copine Natasha ? Hummmf. Pfffffff. Je demande à mes guides... :


"Est-ce que je vais m'amuser chez les amis de mon chéri ? Est-ce que la soirée va être bien ?

-Oui mais. N'y va pas. Va avec tes copines." répondent-ils.


Bon, allez, je ne suis pas sûre... Je vais demander au pendule. Il faut que je me décide. Les jours passent et mon copain me met de plus en plus la pression. Allez, hop, je prends le petit objet, tend la chaine et laisse pendouiller mon cristal :


"Est-ce que c'est bon pour moi d'aller fêter le réveillon avec mes copines ?"


Le pendule tourne en rond. OUI !


"Est-ce que je vais m'amuser avec mes copines ?"


Un rond. OUI !


"Est-ce que c'est bon pour moi d'aller fêter le réveillon avec les amis de mon chéri ?"


Une ligne. NON !


Flûte ! Quoi, comment ça, non ?!


Mes guides insistent bien fort pendant que le pendule répond déjà en se balançant : "NON !" lls en rajoutent une couche.





Pfff. Mais mon chéri boude. Il m'explique que la soirée va être énorme, que sa meilleure amie Natasha a prévu une super sono, un très bon repas... Les arguments sont convaincants alors qu'avec mes copines, on ne s'est pas franchement décidé pour quoique ce soit... J'abdique. Allez, ce sera l'occasion de mieux sympathiser avec des gens que je connais peu :


"Bon d'accord, mon coeur, je viens avec toi chez tes amis pour le nouvel an."


Mon copain est heureux et s'empresse de prévenir les organisatrices.


Le jour J, on s'est fait beau et nous sommes chaleureusement accueillis par Natasha et Caroline qui finissent de toute préparer. Les douces odeurs de cuisine envahissent le couloir. En apportant des douceurs pour le dessert, nous constatons qu'un festin de rois est déjà là : des plats tout chauds ainsi que des assiettes immenses remplies de macarons et autres amuse-gueules patientent au frais. La table est magnifiquement dressée. Effectivement, la sono a été installée dans le salon avec de jolies lumières festives et des diffuseurs de fumée pour permettre des effets façon boîte de nuit. Je ne peux m'empêcher de penser que j'ai vraiment bien fait de changer d'avis. La musique met l'ambiance. La soirée va être géniale !


Nos hôtes nous invitent à nous installer sur les canapés autour de la table basse pendant qu'ils nous servent un cocktail à siroter pour patienter pendant que les autres convives finissent d'arriver. Aaaahhh quel bon moment ! Mon amoureux demande alors à sa meilleure amie Natasha :


"Au fait, 'y a qui ce soir ?

-Alors, il y a Michaël, Thibaut, Pauline, Marianne et euh... Olivi...

-Attends, euh, Marianne ? coupe soudainement mon copain inquiet.

-Oui, Marianne.

-Mais Marianne que je connais ? Marianne Marianne ?

-Ben oui. Marianne !"


Mon copain devient blême. Il tire une gueule de trois pieds de long et je ne suis pas sûre de bien saisir le problème quand tout à coup, il finit par me jeter ce petit regard vraiment désolé et vraiment vraiment angoissé. Et là... ça me fait "tilt". Mais oui... "Marianne"...! Marianne, la copine de Natasha... Marianne, cette fille qu'il avait rencontrée en boîte de nuit il y a quelques mois... Marianne, avec qui il avait dansé, qui l'avait dragué et qui était célibataire... Marianne, oui, oui, celle à qui il avait fini par "rouler un gros patin"... Marianne qui voulait plus qu'un bisou alors qu'elle savait pourtant que mon copain était déjà "mon copain". Oui, cette Marianne, une petite infidélité pour laquelle il avait fini par s'excuser...


Mon copain dispute sa meilleure amie :


"Putain, mais comment t'as pu me faire ça ?! Pourquoi tu ne m'as pas prévenu ? On ne serait pas venu !

-Mais euh... on n'y a pas pensé, elle vient avec son nouveau mec de toute façon, tente de s'innocenter la jeune femme.

Manque de pot pour elle, son petit ami, qui a déjà un peu bu, balance :

-Ah je te l'avais bien dit que c'était pas une bonne idée de l'inviter et que ça ne se faisait pas !

-Quoi, parce que tu as fait exprès en plus de l'inviter dans notre dos ?!"

Au coeur de la chamaillerie, consciente que mes hôtes m'ont un  peu prise pour une bonne poire, je sors un petit :

"Bon, ben, je suis vraiment désolée pour tout le repas, mais je vais y aller."

Mon copain s'exclame :

"Non ! Non ! Attends, tu ne vas pas partir toute seule !

-Non, mais c'est pas grave, je vais rejoindre mes copines (OH YES ! je me murmure intérieurement...ravie d'avoir un prétexte de fuir l'ambiance gênée et glaciale qui s'annonce)

-Non, mais attends, je viens avec toi, pas question que je reste.

-Ah mais non, c'est pas grave, tu peux rester, je te fais confiance, tu ne vas pas laisser Natasha..., je réponds sincèrement.

-NON, NON, dit-il toujours en colère, hors de question ! Je viens !"


Alors que nous enfilons vestes et manteaux, le compagnon de notre hôtesse finit par me glisser discrètement, à propos des organisatrices qui sont dépitées :

"T'as bien raison de partir, j'aurais fait pareil ! Elles le savaient que tu n'allais pas apprécier et elle ont fait exprès de l'inviter quand même !"

Et bim. Oui, c'est sûr que pour faire la fête et m'amuser, je préférais être avec des personnes dignes de confiance et éviter ce type de situation bancale !


Quelques minutes plus tard, le temps de rentrer en bus jusqu'à notre logement, nous nous retrouvons à manger de vieilles tartines en guise de repas. J'ai téléphoné à mes copines, heureuse de pouvoir les rejoindre finalement, et ces dernières sortent bientôt du restaurant. Mon copain, bien obligé de me suivre cette fois, m'accompagne et nous nous retrouvons tous les 4 pour trinquer à la nouvelle année dans un bar qui a bien voulu nous accueillir sans réservation.


Une petite histoire qui me servira de leçon : quand tes anges, ton coeur et ton intuition te soufflent fort une réponse, il vaut mieux l'écouter de suite ! Mais pourtant... j'aurais besoin d'encore bien des rappels. Vous les lirez peut-être une prochaine fois.